« Vostre tres doulx regart »

Musique de Gilles Binchois
(vers 1400-1460)

Effectif :
1 chanteur
3 musiciens

Gilles de Binche, ou Gilles Binchois, naît à Mons vers 1400. C'est l'un des plus célèbres compositeurs du début du 15e siècle et l'un des premiers représentants de l'école bourguignonne, à la chapelle de Philippe de Bon. Mais sa vie n'est connue que de manière parcellaire, grâce à de rares documents administratifs ou comptables. Il meurt en 1460 à Soignies, dans le Hainaut, où il est prévôt de l'église collégiale en 1452.

Comme tous ses collègues, ses fonctions le conduisent à écrire de la musique religieuse, notamment le premier Te Deum connu. Mais c'est dans le domaine profane qu'il lègue sa meilleure contribution. Durant cette période, la chanson adopte un nouveau style qui se démarque clairement de l'ars nova et de l'ars subtilior, mettant en lumière l'intelligibilité du texte et de la structure musicale.

Il reste une cinquantaine de chansons de Binchois, composées selon les formes en usage, essentiellement le rondeau et la ballade. Binchois s'appuie sur des poésies de l'époque, notamment celles d'Alain Chartier, Christine de Pisan et de Charles d'Orléans. La tonalité générale en est souvent mélancolique, comme l'attestent certains titres "Triste plaisir et douloureuse joie", ou encore "Deuil angoisseux, rage démesurée". Toute l'oeuvre de Binchois témoigne d'un souci de fluidité des lignes et d'un lyrisme délicat.

L'Ensemble Les Alizés propose ici une sélection parmi ses plus belles chansons.

Logo Les Alizés